La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, juin 23 2017

DEMENAGEMENT…

Non pas moi !
Le Club Féminin change de local.
Encore plus près de mon balcon, c'est de la chance.
Aussi les activités en cette fin de saison sont très orientées "bavardages".
Particulièrement cet après-midi, question et philosophie à propos "des tombes et des cimetières", les dispositions que les unes et les autres ont prises… ou pas !
Il semble que je sois la pointe de l'anticipation sur ce sujet et tout ce qui tourne autour…
À l'heure du café nous nous sommes retrouvées à babiller des mérites comparés des "cannes anglaises "et déambulateur à roulette avec panier et siège incorporés !
Là encore j'anticipe, ma rolls est épatante pour mes courses, parfaite pour marcher et accéder au tram… elle n'a qu'un défaut et de taille… elle accuse ma décrépitude et le moral a du mal à suivre…
Hier au service "chirurgie plastie" un beau gosse renouvela les séances de "palper-rouler et triturage de ma binette, peut-être que je passerai Noël avec mon charmant kiné !
Hier nous avons (une dizaine de filles et un garçon) piqueniqué en bord de Mayenne à l'ombre avec un vent rafraichissant, ce fut très plaisant !

club1.jpg
club2.jpg

lundi, juin 19 2017

THEATREUX…

Vaillants nous sommes allés soutenir ma nièce et mon petit neveu qui arpentaient les "Planches Clémentaises"
La première dans une proposition "Maison de retraite"
La première partie complètement déjantée limite grotesque à mon goût, seconde partie certes ironique et irrévérencieuse me plut davantage.
10 ans de visites à ma mère me permirent d'en voir de toutes sortes des malheureux perdant la tête et le reste.
Bon il faut bien que je dise je glisse doucement vers cette décrépitude, ceci expliquant cela !!

theatre-2.jpg
Petit neveu tenu bien son rôle avec une seule phrase "qu'est-ce que tu dis ?" "Tous oufs" titre de ces saynètes.
Là encore je suis concernée !!!

theatre-1.jpg
Sa mère vous la voyez à l'image avec cette superbe crinière multicolore proposant aux uns et aux autres des chamallows afin d'apaiser un pugilat naissant dans cette "maison de retraite".
Petit neveu exhibait une chevelure plaquée et des lunettes de belles tailles !
Ce que nous eûmes chaud dans cette salle dont la toiture avait chauffé sous le soleil ardent 35° !
En revenant de chez mon dentiste tout à l'heure 37°, chez lui la clim fonctionne bien !!!
Prochain spectacle en novembre ou décembre et là…c'est sûr nous auront froid aux fesses !!!

mercredi, juin 7 2017

CE QUE DURE…

Les roses…le temps d'un souffle !
Aussi quand le Club féminin proposa cette sortie j'acceptai et frangin me suivit même qu'il passa devant pour la visite des troglodytes d'un accès périlleux avec une canne.
"La maison de la rose" à Doué la Fontaine.

roses.jpg
Un beau soleil virant à l'orage en fin de visite.
Une petit musée avec pour les vieux en goguette un peu d'émotion c'est que le matériel présenté nous était connu nous l'avions vu en action il y a…soixante ans !
Des cerisiers tentateurs aux fruits un peu verts hélas !
Les oies, canards et leurs progénitures éveillèrent une envie de rôtisserie pour la fin d'année.
Pas en retard d'un projet de gueulardise !
Je taillai brièvement une bavette avec une copine équidé suivie de son ânon, un vieux de dix mois qui réclamait encore la tétée !

ane.jpg
En ces lieux une distillerie d'essence florales, roses et bleuets, je fus tentée d'en faire l'acquisition et reculai devant l'étiquette un coût expliqué par la rareté du produit, flânant dans la boutique rien d'autre n'attira ma convoitise, j'en ressortie écœurée par ces senteurs.
Depuis quelques années les parfums me sont devenus insupportables, je soupçonne un effet dit "indésirable" des médicaments.
Prochaine virée le 15 de ce mois en groupe, en procession, peut-être même en ligue !

mercredi, mai 31 2017

L'EFFET MATELAS….

Je l'ai voulu, attendu, déballé et là, heu, comme une surprise !
Livré roulé dans un emballage costaud enfin le voilà en situation mais qu'il est haut sur le sommier…
Il me faudrait une échelle pour enfin y accéder et m'y étendre.
Alors je lance un grand chantier VIDAGE des bacs sous le lit (10 !) téléphone aux uns et aux autres pour un possible recyclage ailleurs.
Au troisième jour les choses ont bien évolué, les bacs sont vides empilés dans l'entrée pour ceux ou celles qui en voudront.
Deux déjà sont promis à une villégiature angevine chez une bonne copine de ma nièce.
Je lui fais don d'une partie de ma "mercerie" composée de l'héritage d'une grand-tante à moi, d'une voisine de mes parents et de la maman d'un mien cousin plus… mes "puces" à moi !
6 sacs poubelle déposés dans le bac recyclage textile de la ville !
Les pelotes de fils à tricoter sont sous le lit dans un contenant ultra souple, des housses à vêtements qui se logent facilement là !
Encore quelques jours d'agitation neuronale et un peu de courbatures et j'y serai presque… restera quelques bibelots certes charmants mais… trop nombreux dans mon espace.
Choisir à pile ou face ceux qui seront évacués me semble une idée à exploiter !!!

lundi, mai 29 2017

UN DIMANCHE….

Avec un superbe bouquet de fête des mères.

bouquet.jpg
Un déjeuner estival chez moi avec frangin.
Un film au grand multiplexe du coin…
Que dire du film… rien !
Si, pour nous un navet grand format, le titre "l'amant double".
Mais quand même dans ce lieu si vaste l'accès "handicapé" est régulièrement aventureux.
Hier quittant la salle en direction de l'ascenseur je poussai la porte anti-panique avec l'impression qu'un truc n'allait pas.
La lumière indiquait bien que c'était là, certes, sauf que la belle mécanique était hors d'usage "veuillez nous excuser pour la gène occasionnée"…
Mais la porte anti-panique ne permet pas le retour sur ses pas.
Me voici donc enfermée dehors, l'humeur inversement proportionnelle à mon confort je dégainai l'option "marteau" de ma canne et tambourinai sur l'huis, la vigueur que j'y mis fut efficace et rapidement je retrouvai "l'intérieur" du grand bidule.
Aucune signalisation "intérieur" pour empêcher un nouvel incident…
L'ensemble de cet immeuble dédié au cinéma est dans un état de déliquescence certain.
Comme nous sommes persévérants nous y retournons aujourd'hui !
Au programme "Alien covenant".
Pourquoi ?
Mon frère a des billets à échéances 31 mai !!!

mercredi, mai 24 2017

ATTENDU….

Depuis de 20 avril.
Livré à l'instant, soit plus d'un mois pour qu'il m'atteigne, quoi donc, mon MATELAS !!!
Demain avec frangin nous déménagerons l'ancien qui a treize ans d'âge et finira à la déchetterie.
Pendant ses déambulations, nous allâmes mon filleul et moi visiter un morceau du Morbihan la presqu'ile de Rhuys dans un village spécialisé "vacances" pour les jeunes avec enfants, pour les vieux avec douleurs.
Après une visite circulaire de Nantes (raté la sortie vers Vannes) nous arrivâmes juste pour le déjeuner.
Il y avait là une troupe de comme nous, éclats de rire devant cette superbe colonie de retraités à table, noua avions trouvé "notre" maison de retraite !

rhuis1.jpg
Un studio très bien équipé avec large vue sur la baie, les iles, la faune et la flore.
Trois jours de beau temps et en Bretagne sud il y eu aussi de la pluie.
Une excursion au petit port voisin où les faits divers animèrent les lieux, un camion grue chuta dans le bassin et une jeune femme aussi, suspicion d'agression…
Je ne vis pas de baigneurs, l'eau était frisquette, mais des hérons, des oiseaux plongeurs, des chèvres faisant de l'éco pâturage avec conviction …et des lapins gambadant près de leurs terriers.
Un moulin à marée hors d'usage et d'équipement, le petit train de Vannes sous la pluie.
Des arbres magnifiques de la famille des pins, des chênes et des palmiers.
Si nous renouvelons l'expérience j'opterai pour un appartement avec 2 chambres.
Frangin ronfle, genre tronçonneuse à la chaine mal affutée !
À l'image, réconfort avec une glace café et chacun son doudou, soit la machine magique qui fait tout même téléphone de mon frère Et ma canne qui ne fait rien d'autre que me supportée.

rhuis2.jpg
L'océan, des plantes…

rhuis3.jpg
C'était bon.

mardi, mai 16 2017

CE MATIN…

Pas de lapin !
De grosses machines entrèrent en compétition dans l'intention connue de démolir les immeubles bordant l'avenue.
"Piétons veuillez traverser" ce que je fis pour ma sortie "j'aurais une belle joue".
Même exercice au retour s'ajoutait un projecteur d'eau devant réduire la poussière…pas très efficace mais spectaculaire avec son rideau noir.
À la vitesse actuelle dans un mois tout sera nickel, et nous verrons d'autres engins prendre le relai.
Les siestes seront fortement perturbées, les déambulations aussi cernés que nous serons par les creusements et élévations des nouveaux immeubles.
Il faut que je tienne au moins deux ans pour en voir l'aboutissement...!!!

DELICIEUSE …

Cette journée familiale.
Mes trois fils chez moi ben dites donc cela faisait un grand moment que je la souhaitais.

famille.jpg
Déjeuner tous ensemble chez frangin y retrouver sa fille et l'ainé de ses petits enfants.
Partager le repas collaboratif, Isa pour l'entrée, frangin au gigot, le dessert pour ma pomme, bulles pour tous.
Diner ensemble chez moi répartir les couchages et les petits boulots du genre une porte suédoise de guingois, un câble pour la TV, une formation expresse à propos des photos à transmettre.
Prévoir les jours où l'autonomie physique et neuronale fera défaut rendant pénible l'administration de ma fortune donc organiser la délégation de gestion ! Ouf c'est fait je prévois aussi de résister longtemps !
Mon kiné me trouvait ce matin l'air épanoui… Je dirai en paix…
Du 15 au 22 séjour en Morbihan une découverte pour moi avec mon petit frère !!!

mercredi, mai 3 2017

ORGUES ET TROMPETTE…

Pluie crépitante en plus pour ce concert de musique baroque dans l’église St Gilles.
Le matin de ce dimanche nous arpentâmes le Champ des Martyrs de notre ville, s’y tenait une expo de plantes (deux pour mon balcon) et arbustes d’une part et la présentation de nos œuvres tricotées au Club, un joli bonnet bleu marine disparu le premier, j’étais très fière qu’il ait plu !
Samedi soir un téléphone d’Evry, une de mes jeunes amies prenait de mes nouvelles, les siennes… de l’inquiétude pour ses enfants à cause de cette saison d’élections nauséabonde.
Attendre avec impatience la livraison du nouveau matelas… en transite quelque part loin de ma chambre ça m’agace !
Un nouveau né livrable aux premiers jours de septembre, vite plongée dans mon stock de fils et lancer le chantier, tester un motif s’y acharner relever le nez, regarder l’heure… deux heures du matin !
Aussi tout à l’heure au cinéma je n’ai pas tout vu, pourtant entre deux effondrements l’action était prenante !!!
Et j’ai l’idée du dessert pour dimanche, la la la !

jeudi, avril 20 2017

PAS D’UN FIL…

Je me découvre.

Les toitures d’en face sont ourlées de blanc, le bon moment pour enfourner une composition carnée qui deviendra un « pâté » .
Dans un autre « four » celui des projets, une réduction certaine de ma surface financière en agrandissant mon bien ou plutôt en lui adjoignant une surface de parking privatif.
Livraison du truc 2019 !!!
Pendant la négociation nous découvrîmes notre nouveau voisin « un quinquagénaire en cours de divorce » dixit le quinqua !
Cinéma en cure d’entretien soit une fois par semaine cet après-midi du joyeux à propos des ravages du carnage de la grande guerre « Cessez le feu ».
La chasse aux œufs sous un soleil frileux nous fit augurer un Noël sans la barbe blanche du vieux en houppelande rouge, ils ont cinq ans les jumeaux…
L’inconvénient de vieillir est de voir le tourniquet des événements plus ou moins importants de la société soit les couleurs de la mode ou le confort des chaussures…
Et puis le cirque électoral.

mardi, avril 11 2017

RENOUVELER…

Les accessoires,
-1soutif rouge
- les dents… avec effet cassage de tirelire
-1matelas, l’ancien après 13 ans d’usage quotidien quoi que solitaire est tout mouru,
- des draps housses… pour le matelas nouveau plus épais que celui en partance,
- un séchoir tour tout beau avec des bitoniaux costauds fera long usage pour mes héritiers !
- une sauteuse toute belle, pur inox, tout mode de cuisson va très bien au four.
Et là le petit cochon rose a perdu toute sa bedaine !
La mienne de bedaine ne fond guère… !

mercredi, avril 5 2017

VOIR…

Et choisir
Hier à la TV deux options.sur la 6, « premier homme ».
Ailleurs les « candidats » du grand machin électoral.
Curieuse je risquai un œil sur le « débat », mauvaise idée…il y avait là deux figures croisées dans mon autre vie.
La blonde en second plan de l’homme sarthois.
Tant de souvenirs, un flot de souvenirs qui troublèrent mon couché alors j’ouvris un bouquin, pas de bol là aussi des souvenirs surgirent de ma vie d’avant avec mon époux garde chasse, chasseur et pécheur…
Ne reculant pas devant le sacrifice je sortis ma carcasse de dessous la couette suivit que je fus par ma féline qui me connait bien, nous fîmes un médianoche bien apaisant pour mes nerfs.
Recoucher avec un autre livre à l’effet dépaysant pour les deux neurones, enfin le sommeil gagna.
Le choix télévisuel, nos « anciens » et les nouveaux (si peu) sapiens sapiens « sagesse qu’ils disent les spécialistes…
Je vis tranquillement ce matin le programma d’hier sur la 6…apaisée.
Lundi je reçus pour goûter une copine de tricot habitant notre immeuble depuis novembre, je luis présentai frangin, nous babillâmes autour d’une succulente tarte aux fruits arrosée de café.
Nous visitâmes son appartement équipé d’une terrasse de 40m2, insoupçonnable depuis chez moi. Comme le jeu était la « socialisation » nous explorâmes le logis de mon filleul et primes sur sa terrasse dans son jardin un jus d’orange plaisant sous un timide soleil printanier.
Voilà comment les retraités passent le temps dans notre contré, bientôt ensemble nous irons visiter, piqueniquer, explorer encore un peu d’Anjou, en recherchant d’autres centres d’intérêts !

miroir.jpg
Et là LE miroir chercher enfin trouvé, j’suis contente !

mardi, mars 28 2017

7 FOIS….

En une semaine !
Du cinéma, encore du cinéma, une semaine spéciale « langue espagnole » film mexicain, chilien, argentin, espagnol.
Du bon du très bon.
Quand même deux films français, « Patient » chaudement recommandé par mon kiné ! »Sage femme » avec les deux Catherine c’était bien.
Ce matin dans un tout autre registre visite chez mon dentologue, bilan trois racines extraites et un sourire « dents de lapins » pour trois jours…Purée et bouillie au menu …
Les travaux continueront en juin après cicatrisation du chantier.
Profitant du soleil hier, le balcon à perdu ses mousses et lichens certes d’un joli vert mais très envahissants.
Quelques pensées dans les jardinières, l’orge semé pour la féline la semaine dernière, haut de quatre centimètres est dégusté par elle comme une délectable gourmandise, les hostas prospèrent bien.
La planche à repasser prit l’air aussi ! Peut-être que la machine à coudre sortira de sa housse…
Peut-être !

mercredi, mars 22 2017

PETITS PLAISIRS ET AGACEMENTS…

Du cinéma, Mr et Mme Andelman cela valait juste le prix du billet, Citoyen d’honneur un très bon moment, Chacun sa vie et son intime conviction plaisant, L’embarras du choix heureusement ticket à prix réduit pour cause de printemps du cinéma.
Le petit plus, y croiser l’infirmière de l’hôpital qui soutint fermement mon moral pendant les soins sur ma binette et apprécier d’être là pour des petits bonheurs.
Ça y est, la démolition tout autour de notre immeuble est lancée, c’est bon le marteau piqueur, les raclements de la pelleteuse…durée prévue …tout l’été.
Cuisiner pour frangin un plat de poisson tenant entre la bouillabaisse et la bourride et le régaler !
Vendre à une copine, le tricot pour l’été, une chose blanche, manche au coude encolure ras du cou, elle l’essaya et l’adopta presto.
Mon kiné fit admirer aux sports d’hiver son joli pull bleu marine et médite une commande, ça marche pour moi !
Et puis Lulu là c’est du chagrin en plein cœur…
Mon plombier préféré soigne les misères chirurgicales d’excision de kystes par ci par là.
De la pluie, la Maine joue les montagnes russe avec son cour fluctuant, mais des courageux tirent sur les rames des avirons !
Demain la météo sera très humide, les retraités iront au cinéma, na !!!

mardi, mars 21 2017

DES JOURS….

De rires et de pleurs, nous en avons connu Lulu et moi.
Partie rejoindre son Michel qui l’attend depuis aout 2000.
Nous avons célébré ensemble les noces d’or de mes parents.
Elle fut très présente pour mes fils ainsi que son mari lorsque le mien d’époux mourut et que je partis gagner des sous dans la très grande ville.
Lorsque je posai mes cartons à Evry elle y vint et nous noyâmes notre chagrin dans le rhum de la Réunion.
De là où ils sont, ils veillent…peut-être.

lundi, mars 13 2017

UNE RUDE FIN DE SEMAINE…

Sans trop de pluie.
Moi la féline, ils m’ont recommandé de garder la maison pendant qu’ils trottaient je ne sais où !
Le dimanche même chanson.
Entre temps je fus vigilante dans la cuisine juste entre le frigo et les pieds de mon humaine mais rien ne tombât des clayettes ou du plan de travail, je fus même menacée d’un bottage de train arrière si je ne dégageais pas les lieux au motif d’équilibre précaire de la sus nommée…

chat1.jpg
Dégoutée j’allais étendre ma fourrure sur le nouveau couvre-pied qui s’harmonise si bien à mon pelage, c’est le plombier préféré de l’humaine qui me tira le portrait.

chat2.jpg
Il partit, elle reprit ses travaux d’aiguille confectionna moult ourlets pour de supposés serviettes de table ou peut-être des torchons, allez savoir !

lundi, mars 6 2017

NOSTALGIE…. ?

Pas du tout juste un espace temporel aux petits oignons.

Le vent furieux arracha sur le balcon la résidence en plastique de ma féline, je la renouvellerai bientôt, elle apprécie ce mirador avec vu sur le secteur, les enfants, le tram.
Le matin même dans mon logis je modifiai les voilages du séjour optant pour une solution "pudique" le haut des vitres est "libre" et le bas aussi pour ma féline curieuse.
Résultat, de la lumière en plus !
Admirez la vélocité des deux neurones, 3 ans de réflexion quand même !!
Et vint l’heure du goûter fraternel du lundi, une heure délicieuse.
La télé branchée sur un programme d’Arte raviva notre enfance avec les artistes de la rive gauche débutants entre 1950-1960, puis arriva pour nous et pour d’autres l’adolescence, brève pour frangin et moi, création de nouveaux magazines hebdomadaires, mensuels à la TV 1 seule chaine en noir et blanc, la coupe du monde de foot en 58, la fin de l’Indochine, le "maintien" de l’ordre en Algérie, les pavés du boulevard St Michel, déjà plus une ado, très jeune épouse, jeune mère de famille de deux enfants…

Ce fut sans nostalgie… en regardant sur les autres l’outrage du temps que le gâteau feuilleté fut dégusté accompagné de la salade d’orange au rhum…

jeudi, mars 2 2017

URBANISM(TE)…

Les projets autour de chez moi vont bon train, autour de notre immeuble la situation se précise, les craintes de l’an dernier semblent être moins terrifiques !

La nouvelle construction ne sera pas accolée à nos murs et s’élèvera « seulement » sur trois étages avec garages en sous-sol, ouf !
Les appartements avec terrasse de notre copropriété n’auront pas de gène visuelle ce côté sera en rez de chaussée.
Prochainement une réunion de la copro nous informera sur « tout»…
Le superbe magnolia très haut, très touffu sera intégré au projet c’est qu’il est « remarquable ».
Je sens poindre de très bons moments à suivre et partager les plans de ci et de ça dans les diverses sessions !!
Savez-vous que depuis hier j’ai un fils de cinquante cinq ans…punaise que je suis vielle !!!

mardi, février 21 2017

DU PRINTEMPS…

Vu le long du tram des arbres en bourgeon et quelques feuilles.
Chez moi l’automne s’installe, l’an dernier ce fût la canne, il y a trois semaines le rollator qui va bien, ce matin la rehausse cuvette WC !
Au cinéma nous vîmes « rock en roll » un gentil divertissement.
La prochaine séance n’est pas encore choisie.
Frangin après une bronchite s’est offert la joie d’une grippe, quand on aime faut pas économiser !
Je fais de mon mieux pour échapper à ses microbes…
Pour mes jardinières je suis dans une grande perplexité, choisir des plantes n’aimant pas le soleil supportant le vent d’ouest et mes carences horticoles !
Demain il fera jour, alors tout sera possible !

jeudi, février 9 2017

RODAGE…

Voici le gagnant du testage !

4roues-2.jpg
Sitôt sortie de la pharmacie, j’allais « aider » de l’engin faire les courses « fraiches » au machin à côté de chez moi, comme c’était le jour de sortie de la résidence séniors je n’eus aucun complexe !
Je le stock dans l’entrée de mon logis, la féline n’eut même pas peur du truc !…
Je crois avoir pris la bonne décision pour mes emplettes, pour les baguenaudages « mains libres » la canne est suffisante.
Hier au cinéma nous vîmes « Silence » c’est beau, cela donne à philosopher, 2 h 30 de projection, pas dormi une seconde seul le fessier fût endolori par cette stagnation !
Dans la grande ville atteindre LA cordonnerie est devenu un parcours… lointain, le centre étant fermé au bus pour cause de travaux qui parait-il feront la circulation des transports en communs plus aisée…
En attendant le mois d’aout c’est galère !

- page 1 de 220