La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, octobre 29 2018

SAVOURER….

Un peu le changement d’heure.
Cuisiner le lapin acquit au petit machin où il vendait aussi le bœuf de mes prochaines agapes.
Au market près de chez moi ai trouver tout le reste.
Je le bichonnai mon léporidé, ail, échalote, un reste de jambon fumé très sec et du sel et du poivre, feu vif, bouillon…alouette !
Au second jour la sauce brune et les champignons frais proposés dans un emballage disant « assemblés » en France…
Au déjeuner d’hier nous rendîmes hommage au petit mammifère accompagné de pomme de terre et d’une scarole.
Nous sommes omnivores dans la famille pas plus carnivores qu’herbivores et pratiquons la reconnaissance du labeur qui pourvoie au remplissage de nos assiettes et estomacs, ayant dans une autre vie élevé, sacrifié le peuple de la basse-cour ou le butin de la chasse.
En cuisinant délicatement, savoureusement cette provende rare pour cause budgétaire.
(La retraite de la vieille que je suis n’arrange rien)
Ce fût notre passage à l’heure d’hiver perturbant le créneau de la sieste !!!
Il y eu le cinéma « First Man » toute notre adolescence de curieux du monde et de ses environs.
JEU, le monde d’aujourd’hui vu par des nantis, enfin c’est ma perception de l’histoire….
Le tricot…encore des aventures…transport…livraison…disparition…vol… !!!
Reproduire l’idée au plus près de celle précédemment exécutée (plus tard il y aura des photos !)
Voilà quelque chose d’excellent pour les neurones, farfouiller sur le Net mixer mes trouvailles, imprimer quand la bécane veut bien…
J’attaque déjà le deuxième devant de l’ouvrage… !!!

mercredi, octobre 17 2018

3 SEMAINES…

Voyez l’image…

fini1.jpg
Mes infirmières je l’espère continueront sans moi l’expansion de leur cabinet !
Après m’être informée sur le grand machin qui sait tout ou presque, j’entrepris des soins capillaires qui puissent évacuer les restes de vaseline sur le crâne.
D’abord éponger le maximum avec de l’essuie tout, saupoudrer avec du talc malaxer délicatement la mixture parce qu’il y a là une cicatrice « sensible ».
Shampooiner enfin le cuir chevelu, rincer abondement, sécher.
Ne pas oublier les soins habituels, collyre, quenottes, etc… !
Enfin un grand quart d’heure plus tard de mise en couleur je suis presque « regardable » !

fini2.jpg
fini3.jpg

lundi, octobre 8 2018

Jour 5

jour05.jpg

dimanche, octobre 7 2018

Jour 4

jour04.jpg

vendredi, octobre 5 2018

Jour 3

jour03.jpg

- page 2 de 237 -