La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, septembre 11 2017

LA GIRONDE…

Haut Médoc en bouteille bien rangé dans le carton.
Quelques achats de bouche, un autre pour justement cuisiner, introuvable par chez moi (un mini four parfait pour les goûters de la fratrie).
Et puis nos amis, tant de plaisir à être ensemble, nous regarder et voir que toutes les occasions de se retrouver sont bonnes à prendre… Le tout nouveau petit neveu attendu le 4 naquit le 3 et fut nommé Ulysse.
À Bordeaux sous un ciel idéal pour le tourisme nous découvrîmes le réseau de trams.
Le miroir d'eau et ses vapeurs.

m-y.jpg
Deux jeunes gens quémandèrent du feu pour une clope, nous babillâmes un moment avec eux, syriens, il maitrisait déjà bien le français le clopeur, son compagnon communiquait en anglais, là nous étions muets !
Un énorme bateau à quai qui ne nous donna aucune envie de croisière !

bordeaux.jpg
À Pauillac les préparatifs du marathon des Châteaux promettaient une soirée… sans soif !
Nous avons échangé des pots de confitures.
Mimi posa dans ma dernière création.

Mimi.jpg
Hier je cuisinais les légumes de leur jardin cela m'occupa tout le jour.
Si la santé résiste, parce que punaise nous gagnions… dans le mou et la lenteur !
Nous y retournerons au printemps, déjà ils nous manquent.

dimanche, septembre 3 2017

DU CINEMA…

Sans figures acrobatiques !

De bons films.
L'excellent "120 battements par minute", à voir absolument, par ceux qui ont connu cette époque tragique, par les autres qui croient que le danger est passé.
Leur mettre dans la tête que le combat continue.
Le SIDA est présent et très actif, ce n'est pas un rhume des foins …
Le très bon "Paty caks" musical mais pas cette chose guimauve vue en début d'année Lalalande…Du vrai récit dans une vrai Amérique.
Et pour frissonner au propre et au figuré "Wind River" Pas de la rigolade pour les femmes particulièrement autochtones, la vrai vie dans son horreur et splendeur du pays.
Les enfants retournent à l'école, les ancêtres partent en vacances, un autre se prépare pour une audition…
Surtout ne soyez pas sage !!!

lundi, août 28 2017

ACACIAS…

MA station de tram.
Ils ont embarqué en même temps que moi.
Le père, un enfant dans les neuf dix ans, le second fleurant les dix huit mois et la maman très enceinte, la mine défaite caressant ou massant son bidou.
Machinalement je consultai ma montre, regardant la jeune femme j'en conclu que le troisième gamin était proche de voir le jour.
Je demandai "c'est pour bientôt" dans son sourire je rectifiai et ajoutai "dans les heures à venir".
C'est que mon horloge de poignet m'indiquait que les contractions en étaient à 8 minutes.
Ils débarquèrent à la station CHU, l'aîné avec son sac à dos, le père propulsant la poussette du deuxième, la parturiente prenant une grande goulée d'air pour les dernier cent mètres.
Il y a très longtemps que je n'avais vu une femme en mal d'enfant…
Ils ont embelli ma journée, une naissance quoi que soit le monde, c'est de l'espoir !

jeudi, août 24 2017

PIROUETTE…

Au cinéma !
Donc frangin hier parce que il avait congé de son chantier "baignoire" décida en accord avec sa sœur de voir un film promettant d'être jubilatoire, mais le mercredi à 15h pas de chance… pas de séance !
Pas de déception il y avait encore du choix nous vîmes donc "les proies" pas mal du tout…
Nous quittâmes la salle, je laissai passer des spectateurs impatients de revoir le soleil et vaillamment j'attaquai la montée de l'escalier, j'avais presque vaincu lorsque le genou droit refusa tout service sur le palier…
Tenant fermement la rampe de la main gauche je pivotai et tombai, en vrac parmi les "sortants" qui tentèrent de m'aider sans succès…
Un gentil animateur se précipita et sut de ses deux bras vigoureux me remettre à la verticale !
Bilan de cet exercice ?
La main droite, enfin, pouce index et majeur douloureux dans l'opération "pince".
Le genou gauche aussi pour cause de frottement de textile sur sa peau délicate.
Mon frère qui avait déjà quitté les lieux rata la scène mais mut par une sorte de pressentiment ou plutôt par la soif me sonna et je le retrouvai dans mon troquet préféré où la terrasse prise d'assaut n'offrait plus de table libre.
Nous voici donc replié à l'intérieur étouffant et je lui racontai ma dernière performance, je finissais mon histoire quand la maitresse du site vint nous signaler un place vacante à l'extérieur que nous ralliâmes vivement, enfin, mon frère parce que moi hein, je clopine !
Ce matin la bête est encore endolorie mais juste pour le souvenir !!

samedi, août 19 2017

IL PASSE…

Le temps, si vite !
Trois jours en Anjou pour mon plombier préféré, échange de services, une baignoire neuve installée, carrelage à faire pour mon frère, diner chez moi un peu festif pour cause d'anniversaire de mon frangin.

trio.jpg
Et voilà déjà terminée la récréation !

- page 2 de 226 -