La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

CE SOIR J'ATTENDS

Madeleine et on ira manger des frites chez Eugène…chantait le Grand Jacques.
Nous c'était ce midi chez frangin avec nos voisines-copines de mon immeuble avec un temps d'automne bien en adéquation, vent, pluies, lumière indispensable pour consommer les frites et les moules quelles accompagnaient, le tout arrosé de bulles locales et de muscadet de chez nos voisins.
Vendredi peu attirée par les programmes TV je me suis battue avec Netflix afin de trouver le comment du pourquoi je n'y comprenais RIEN …!
L'écran de l'ordinateur voisinant étroitement avec celui de la TV, les lunettes bien posées sur le nez je me lançais et en moins d'une heure je pus accéder au bidule en "français" et y gagner une amélioration de la compréhension certaine. Et donc j'explorais les offres et retenais un truc au long cours, nanar absolu mais mettant en scène la Galice…je m'en suis pris une grande rasade et "j'y retourne" ce matin et demain si je suis bien sage je toucherai le fond…
En toute fin de l'an dernier je pris un arrangement avec mes voisins de portes et de paliers, une famille avec trois enfants entre 10 et 5 ans.
J'osais demander moyennant quelques pièces pour leurs tirelires de descendre mes sacs poubelles au local dédié. Quand vint le premier jour de l'an neuf je déposai à leur porte ma fameuse confiture d'abricot, vendredi nous nous croisâmes devant l'ascenseur et je reçu compliments et remerciements pour ces offrandes…Je remerciai beaucoup les gamins et leur père du service qu'ils me rendaient. Dans mon placard reste un pot d'une expérience gustative qui devrait les étonner, confiture de courgettes au citron…délicieuse !
Mardi je devrais recevoir 2 poignées de casseroles amovibles, je ne sais comment celle qui besognait dans ma cuisine a disparu…c'est très gênant !!!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet