La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, août 2 2021

RETRAITE… INVENTAIRE…

Du pharmacien
Des tenanciers tabac-jeux où j'eus mais habitudes.
Coupures de courant, 3 fois dans la nuit c'est angoissant le noir total toute la journée suivante à m'en remettre…
Volet roulant frangin, voir du côté de la pile…ça fonctionne !
Petit robot de cuisine, parce que des mains douloureuses et sans préhension…ça gène !
Boule distributrice de croquette pour chat goulu, à peine freinée !
Toilette pour la féline, cherche solution attractive évitant ses épanchements dans la salle de bain sur la serpillère épongeant ma sortie de douche…auge de maçon transformée en "toilette" matou en plein air, chercher une réadaptation pour l'intérieur.
Changement du fauteuil roulant manuel, effritement de la bande de roulement nuisant gravement à la stabilité du freinage.
Le Club féminin ne fermera pas ses portes de tout l'été >comprendre les vacances scolaires.
Ma belle assise roulante électrique fait des envieuses, combien ça coûte, et l'électricité ? et ci et ça, elles ne comprennent pas que c'est une forme de prothèse, si j'essaie d'en rire c'est dans un but hautement thérapeutique du moral, du neurone survivant bien mollasson. Et ma peau la camarde ne l'aura pas si vite !!!

vendredi, juin 18 2021

DEMAIN…

L'infirmière viendra ponctionner un peu de mon sang, pour un bilan des graisses, du sucre et autres gâterie s’agitant dans mes globules, le médecin y tient.
Elle reviendra la semaine prochaine cette fois pour session numéro deux du vaccin anti-truc.
Ô le Club Féminin est de nouveau opérationnel depuis trois semaines l'info m'est parvenue "accidentellement" donc je suis allée sur site et donnée fermement mon ressentie de la chose, j'y gagné une promotion, je deviens binôme de la responsable section tricot !
Dans cet immeuble sorti de terre et mitoyen du notre un commerce est ouvert faisant dans la limonade et la restauration, ben nous avons testé le breuvage ma bonne copine du premier étage et moi, un moment de détente bien venu après ces confinements. Samedi dernier nous avons délaissé la terrasse de frangin tellement il y faisait chaud ! La sieste au salon climatisé c'était bien !
Je fus enthousiasmée par le nouvel opus de Sylvie Lassalle : Les ombres et les lumières, dévoré en quarante huit heures jusque tard dans la nuit pour tout dire jusqu'au petit matin !
Le tricot attend un peu de fraicheur…ou de motivation, ,j'ai sous le coude du Pierre Pelot alors !!!

dimanche, mai 30 2021

AU SOLEIL…

Premier déjeuner sur la terrasse chez frangin !

FdM.jpg, mai 2021
Du soleil, des bulles et mes fils, juste un grand moment de bonheur.
Même que Dom ma remis en place le moyen de le barber avec des photos à publier !
Voilà merci mes garçons.

mercredi, mai 26 2021

UN DIMANCHE….

Au programme déjeuner chez moi de frangin, au menu poulet rôti carottes confites avec des patates. Cela sentait bien bon dans mon logis, la fenêtre grande ouverte, le vélux aussi, un courant d'air fit claquer quelque par une porte, rien qui m'émeuve. La matinée avançait gentiment j'en était à la mise du couvert j'allais donc piocher dans le placard formant couloir le bazar nécessaire, assiettes, plats de service et les verres et les bouteilles…Je découvris là la porte de l'appartement largement ouverte, panique, où est ma féline, j'appelle, pas de réponse, pas le moindre miaulement, aussi vite que possible je grimpe dans mes chaussures, pose sur le déambulateur le téléphone et mes clés et me voici dans les étages clamant "Yoni !" pas d'écho !
Revenue dans mon antre je méditais l'action possible un dimanche de Pentecôte pour retrouver ma bête et continuais mes préparatifs, j'en étais au saucisson sur picot quand apparut la féline le pas alangui le museau tendu vers la cuisine étirant ses pattes engourdies par cette sieste. Pas émue une seconde pas mon coup de voix de frayeur rétroactive !
Voisine du dessous est en cavale avec voisine du premier étage, à charge pour moi d'aller une fois le jour faire des gouzis-gouzis à sa féline. Jolie bête aussi "joueuses" que la mienne est fainéante, entrer dans l'appartement ou en sortir c'est…sportif avec un déambulateur !
Chronoposte , leur site et la communication c'est efficace comme si moi je l'avais pondu ! La livraison faite dans les temps je n'ai pas compris ce merdoiement.
Carrefour OK
L'ascenseur…en panne !!!

lundi, mai 17 2021

TEMPS…

De maintenant.
Il est veuf mon frère, je suis veuve, solidaire l'un envers l'autre autant que possible. Nos enfants vivent leurs vies, le moral en est perturbé, nous résistons. Nos chagrins s'apaisent.
J'ai vécu de très beaux et doux moments en tant que mère, en tant que femme…
Alors d'où vient cette peine qui nous gagne chaque jour un peu plus depuis trois mois ?
La question tourne ou plutôt claque comme au ping-pong entre mes deux neurones et une lueur clignote.
Nos conjoints entrèrent dans nos vies à l'âge adulte, nous avons construit chacun notre famille une tâche absorbante qui ressemblait à l'œuvre de nos parents. Ils puisaient leurs ressources auprès de leurs amis d'enfance et de jeunesse, nous transmettant cette sorte de filiation. Sa sœur en Gironde ne peut voyager pour cause de confinement des hôpitaux, dans nos chagrins le téléphone nous rapproche, guettant "qui" sera le ou la suivante dans cette bascule des langes au linceul sans illusion sur notre longévité, un jour et peut-être un autre…
Mais le doyen du quatuor que nous formions est bien malade tellement que nous organisons ce que sera le jour des funérailles pour que je puisse y être, repérer un hôtel avec chambre PMR. Ce midi l'épouse du parrain de Dom nous donna de ses nouvelles…pas bonnes…rapides…douloureuses. D'hôpital en hôpital chacun traitant son "morceau" du patient.
Me revient une multitude de souvenirs, 77 ans cela en fait de toutes sortes, il se pencha enfant sur nos berceaux et cela dura, dure encore, encore un peu…

- page 1 de 255