La Mume (le blog)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, juillet 15 2020

ATTENDRE…..

Le nom de ma misère ?
La ponction lombaire, deux mots bien horrifiques dans mon imaginaire, ben je n'avais pas tort.

biopsie.jpg, juil. 2020
Ce fût ma toute première fois, pour l'opératrice en troisième année aussi une première fois !...
Au total trois piqures et le changement de médecin, bien appuyée que j'étais dans les bras de l'infirmière (parfaitement confirmée) et la chose enfin "goutta" dans cinq flacons pour un total de de trente-cinq gouttes du très précieux liquide…
Ce fut une journée très intense, prise de sang, zieutiste avec programme complet, seul résultat de cette journée, ma vue après correction est parfaite. Il y a bien en bas à droite de l'œil gauche un petit quelque chose mais rien de fâcheux qu'ils disent … !
Et puis après le déjeuner (correct) une biopsie de glande salivaire dont le résultat devrait aider la découverte nominale de tous ces agacements de verticalité, d'équilibre, déplacement lors de la marche.
Le trente novembre j'y retourne…un spécialiste en" neuromusculaire" pas d'explication sur le moment mais ma mémoire fonctionnant encore un peu il sera question de biopsie musculaire, une autre joyeuseté.
Le transport en taxi fût parfait, je crois que le chauffeur a trouvé avec moi un bon filon !!!

MUNICIPALES….

J'en fus dans une autre vie.
Deux mandats dans un village grand comme ma poche, élue en 1977 première femme depuis qu'enfin nous avions le droit de nous exprimer.
Des turpitudes, des croche-pieds il y en eut…
Le pouvoir fusse sur une taupinière c'est jouissif pour un très grand nombre hommes ou femmes l'égalité est faite dans ce cas de figure après revient le sexisme qui bientôt fonctionnera dans les deux sens.
Une petite satisfaction, deux de mes nièces picardes sont réélues !!
Aujourd'hui je me suis abstenue, ma première fois, une prochaine élection organisée différemment je renouerai avec mon devoir civique.
Cette année rien ne change ici c'est la ruine…comme moi !!!

dimanche, juin 21 2020

DOUILLET…

Cet engin que mon humaine propulse chez nous.
J'y fais de longue sieste, souvent elle m'éjecte pour prendre la place que je lui aie chauffé à point.
Hier soir elle somnolait devant la TV, je faisais la même chose me dissimulant du mieux possible dans mon refuge à roulettes.

yoni1.jpg, juin 2020
Là voyez, elle m'a tiré le portrait en cachette, j'ai l'air parfaitement " shooté" par mes croquettes spéciales "diabète" félin !
Ce matin pour la réveiller j'ai testé une nouvelle formule, dans ma toilette je mène grand tapage, grattant la litière un long moment, ça crisse, je cogne en haut en bas, bref le barouf la sort du lit, direction ma gamelle…

yoni2.jpg, juin 2020
Elle en profite aussi, une tranche de brioche avec de la confiture de cassis qu' elle prend avec sa chicorée-café…
C'est pas si mal la vie avec elle…!

lundi, juin 15 2020

JOUR 11….

Un dimanche.
Un mois "après", la jambe droite peu à peu retrouve une apparence normale, je dis peu à peu, la peau pèle en large lambeau, ça gratte, ça démange, donc cicatrisation en cours !
Dans l'euphorie du repas dominical (manchon de canard confit avec ses pommes de terre et la salade verte qui va bien !) nous avons parlé "vacances "et organisation simplifiée le plus possible…Une rude affaire.
Emprunter à ma bonne copine Nicole son déambulateur bien plus performant que le mien, voir si l'escapade avec mon chariot à roulette et ses étagères sont nécessaires voir indispensables à ma mobilité sans "alourdir" le quotidien de mes acolytes…
Déjà leur offrir un rehausseur de toilette …et soyons folle "avec" des accoudoirs ! Ils me remercieront…pour ce confort nouveau.
Un projet, en attendant les rendez-vous au CHU… le changement des volets roulants et autres folies domestiques et domotiques !

jeudi, juin 11 2020

JOUR 10

Il y a mes petites misères.
Et puis.
Ce matin un grand bruit dans la rue, deux secondes pour localiser et identifier LE bruit…
Le chantier près de chez moi en est aux installations des futures cuisines, donc livraison du matériel sur des palettes, grosse charge, visibilité médiocre et le drame.
Hurlement du blessé, tous nous sommes aux balcons même moi, appel des secours qui arrivent en vingt minutes.
Comment cela se produisit que des suppositions, mauvaise gestion de la télécommande, emballement de la charge vers l'extérieur poussant l'homme, sa chute et fractures multiples à n'en pas douter.

blesse.jpg, juin 2020
J'ai ainsi suivi l'installation d'une coque en deux parties glissées sous le blessé et son évacuation vers l'hôpital.
J'éplucherai la gazette locale pour plus "d'infos".
Courage à lui et à sa famille.

- page 4 de 255 -